Une expérience de vie dans l’autonomie et la simplicité volontaire

Écrit par Marie-Dominique BURGAUD durant l'été 2008. Texte qui n'a pas trouvé d'éditeur et qui circule de proche en proche,

préfacé par Pierre RABHI.


La crise financière qui convulse le monde traduit également la fin des certitudes avec une sécurité illusoire engendrée par notre modèle de société. Celui-ci ayant donné à l'argent un pouvoir absolu sur le destin de l'humanité et à celle-ci le mobile à toutes les prédations destructrices de la biosphère, notre société est à présent confrontée à une immense déconvenue. Et l'on constate, sur une planète devenue casino, que ce que nous appelons économie est en réalité de l'avidité humaine, suractivée par des désirs toujours inassouvis, et donc générateurs d'insatisfaction et d'un mal être profond, au coeur même de la prospérité. Si nous avions appliqué les règles de l'économie, aucun être humain ne manquerait de biens élémentaires (nourriture, abris, soin...). Quant à l'argent dont le rôle initial est de rationaliser le troc pour réguler des nécessités somme toute limitées il lui est demandé de servir un superflu illimité. Et c'est ce superflu qui ruine notre magnifique oasis de vie et nous condamne désormais à changer pour ne pas disparaître. Ce petit préambule inspiré par l'actualité m'a paru à contrario mettre en évidence le témoignage d'un choix de vie fondé sur la simplicité et dont Marie-Dominique Burgaud témoigne avec son ouvrage Vers une cohérence de vie. Car il existe un espace que la société contemporaine occulte trop souvent et qui est représenté par les initiatives de la société civile qui démontre qu'un autre monde est possible. Et nous sommes de plus en plus nombreux à vouloir le construire. Et nous n'avons qu'une courte transition entre déclin et renaissance pour le réaliser. Réfléchisssant sur la société post industrielle j'ai pour ma part proposé depuis une douzaine d'années un concept que j'ai appelé « Oasis en tous lieux ». Il semble que c'est depuis cette utopie, anticipant sur ce qui pourrait être indispensable à l'avenir, que Marie-Dominique et Jacky Burgaud et moi sommes amis. Je puis donc témoigner de leur constance et de leur détermination à bâtir, en dépit des difficultés inhérentes à ce genre de démarche, la cohérence dont il est question et dont le lecteur pourra connaître les péripéties. Le récit de Marie-Dominique de ce chemin d'engagement est atypique : il est une sorte de déambulation formelle et informelle au gré des circonstances, où des anecdotes, des citations, des alternatives écologiques, des réflexions personnelles, des informations s'entremêlent et constituent la toile d'une vie singulière à la fois une protestation et une construction. Puisse ce témoignage contribuer à encourager celles ceux qui aspirent à une vie où la sobriété et la simplicité nous libèrent de la pesanteur d'une surabondance sans cohérence et sans joie.

4ème de couverture… « Il s’agit d’un récit, témoignage d’une vie menée dans un souci de cohérence depuis une douzaine d’année dans une campagne bretonne. Vie d’un couple animé pour la volonté de mettre en acte leurs pensées écologistes, de moindre consommation, de simplicité volontaire. Récit, transmissions de leurs expériences (toilettes sèches, lagunage…), poésie entrecoupée de réflexions concrètes pour s’y repérer dans votre « empreinte écologique », votre façon de consommer…. Sans oublier des recettes simples et délicieuses avec plantes et fleurs sauvages au rythme des saisons. »

38 pages que vous lirez sans vous en apercevoir,
à faire circuler sans modération, à offrir,
à s’offrir après commande auprès de Marie-Do. (voir nous contacter)