Ici au Vieil Éclis, on entre dans un microcosme qui habite l’esprit de ce lieu qu’orchestrent Jacky et Mariedo qui jettent sur le monde qui les entoure et leurs hôtes pénétrant dans cet « espace ouvert », un regard qui élève. De cette quête, les murs et les livres ouverts dans le hall d’entrée en témoignent, d’un sens qui dépasse « l’absurde » qui domine notre existence. (...)

ET NON LOIN D’ICI LA MER, LA MER, TOUJOURS RECOMMENCÉE


Ainsi, pour en revenir à un « observer localement et penser globalement », c’est à une « RESISTANCE CIVILE » qu’il nous faut participer, pour une société solidaire et conviviale, respectueuse de la terre, car s’appuyant sur les énergies renouvelables et suscitant une « sobriété économique » durable, fin du mythe du Progrès.

Alain Alcide - juillet 2009